Septembre, le sport fait sa rentrée

Les vacances d'été sont terminées, et nous voilà de retour à la maison. La grande rentrée scolaire arrive à grands pas. Et les bonnes résolutions sont de retour, la motivation est au plus haut.

 

Malgré tout, la reprise du sport demande quelques précautions puisqu'il faut réhabituer l'organisme à affronter les efforts musculaires.

4 conseils pour une reprise sereine

gallery/reprise
gallery/logo

Avec l'arrêt du sport, il se peut que des postures ou de légers blocages soient apparus mais passés inaperçus avec le manque d'activité physique. 

 

L'Ostéopathie est bénéfique dans le rétablissement de l'équilibre aussi bien physiquement que psychiquement

La reprise d'un sport régulier pourrait faire apparaitre certaines douleurs, gênes et tensions musculaires. Ainsi, certaines pertes de mobilité se feront ressentir et troublera la gestuelle sportive.

 

En effet, si le corps ne peut plus s'adapter, le sportif ressentira des douleurs et peut aller jusqu'à la blessure. 

La rentrée sportive est une bonne occasion pour faire un bilan ostéopathique afin de repartir sur de bonnes bases, de prévenir blessures et d'assurer une meilleure progression. 

 

Mélanie Vignac - Ostéopathe D.O 

1 rue Corneille - 78140 Vélizy Villacoublay

06 01 35 25 35

 melanie.vignac@gmail.com

Le rôle de l'ostéopathie dans la reprise du sport

gallery/motivation
gallery/etirements
gallery/tenue adaptée
gallery/hygiène de vie

4 - Une motivation sans failles 

Le sport doit être un moment de plaisir. Choisissez donc une activité qui vous plaît ! Ne vous inscrivez pas à un sport seulement parce que les collègues vous disiez que c'est génial et que c'est la grande mode de faire ce sport-là. La motivation sera bien plus présente avec une activité physiquement qui vous attire et qui vous donne du plaisir que celle qui est à la mode mais ne vous plaît pas plus que ça. 

1 - Reprise en douceur 

Commencez par un bon échauffement avec des étirements actifs progressifs. La règle de la non-douleur doit être appliquée à chaque instant. Aucun mouvement ne doit reproduire une gêne musculaire ou tendineuse. Le fait de reprendre en douceur ne fait pas perdre son niveau initial et évitera une blessure, l'objectif est d'éviter la fameuse blessure de reprise.  

2 - Une bonne hygiène de vie

Reprendre le sport va augmenter vos dépenses énergétiques journalières. C'est pourquoi, il va falloir adapter vos besoins nutritionnels à votre alimentation du quotidien. Oubliez les choses trop grasses ou trop sucrées, par exemple les gâteaux industriels, les chips, la charcuterie. De temps en temps, on peut se faire plaisir sans problème, mais au quotidien, ce type d'alimentation nuit à votre organisme. Afin d'optimiser cet apport nutritionnel plus important, il est conseillé de se tourner vers des glucides complexes comme le riz, les pâtes, les pommes de terre, les légumineuses ... 

 

L'hydratation joue un rôle crucial sur notre organisme. Le corps humain est constitué d'environ 60% d'eau. Au quotidien, nous éliminons environ 1L d'eau par l'urine, environ 0,5 à 1L d'eau par la transpiration et 0,5L d'eau par la respiration. Soit, un total équivalent entre 2L et 2,5L d'eau éliminer par jour. Le fait de boire est donc un geste vital au quotidien afin de maintenir le volume d'eau indispensable au bon fonctionnement de notre organisme (maintient volume du sang, volume de la salive, température du corps, renouvellement de la sueur et des urines.

 

Prenez soin de votre sommeil. Pratiquer une activité physique permet de rallonger la durée du sommeil lent profond. On observe sur cette phase une forte activité des hormones de croissance cellulaire, donc une meilleure récupération. 

3 - Un équipement adapté

Courir un semi-marathon en tongs... impossibles ! Avec un matériel et une tenue adaptée à votre activité physique permet une reprise agréable mais évite aussi les petits bobos comme les ampoules, les frottements, les petites douleurs liées aux matériels.

gallery/hydratation
gallery/sport osteo